aller au contenu

AEDES est actif dans la prévention et la lutte contre la maladie à coronavirus (COVID 19) en Afrique.

À l’heure où la pandémie continue sa progression sur les continents européen et nord-américain, la situation sur le continent africain est très variable d’un pays à l’autre et reste pour l’instant très limitée dans les pays dans lesquels les équipes de AEDES travaillent. Mais la situation risque d’évoluer très rapidement. De nombreuses mesures sont prises par les gouvernements pour limiter la propagation de la maladie, en particulier en prônant la distanciation sociale et la quarantaine pour les patients atteints, mesures souvent difficiles à appliquer en raison du mode d’habitat et des habitudes sociologiques d’entraide, et le lavage des mains, parfois aussi difficile en raison d’un manque d’accès facile à l’eau.

Face à cette situation, bon nombre d’activités dans nos programmes, en particulier celles impliquant des déplacements,  sont réduites, afin de respecter les mesures sanitaires dans chaque pays où nous sommes actuellement présents.

 

AEDES a demandé à toutes ses équipes d’essayer de poursuivre les activités importantes liées à nos programmes santé, mais sans mettre en danger la santé de nos collaborateurs ou des partenaires,  en respectant scrupuleusement les règles individuelles d’hygiène aussi bien au travail qu’en dehors, en évitant les réunions inutiles et en favorisant les vidéoconférences.

 

De plus, AEDES participe à la mise en place de mesures simples, efficaces répondant à des besoins immédiats. Par exemple, au Niger, AEDES a contribué via notre Agence de contractualisation (ACVP) établie à TIllaberi (sud-ouest du Niger) à l’achat de dispositifs locaux pour le lavage des mains, ainsi qu’à la mise à disposition de masques et gel hydroalcoolique destinés aux vérificateurs qui continuent leurs activités dans les différents centres de santé.