aller au contenu

Axe 2 / Thème 2 : Organisation des réseaux d'approvisionnement des MEG

Présentations:
 

Tentative de cartographie du secteur de l'approvisionnement en médicaments : Résultats d'une étude menée par l'OMS

Orateur

Magali BABALEY, pharmacien, Fonctionnaire Technique à l'OMS (Genève), Unité de Gestion des Approvisionnements, Équipe Accès aux Médicaments et Utilisation Rationnelle (MAR), Département des Médicaments Essentiels et des Politiques Pharmaceutiques (EMP).

Orientation générale de la présentation
  • Présentation des cartographies des systèmes d'approvisionnement et de distribution des médicaments et autres produits de santé en Afrique (« Les défis dans les systèmes d'approvisionnement et de distribution des médicaments et autres produits de santé en Afrique : une cartographie pour sensibiliser les financeurs et les acteurs (secteur public et privé non lucratif) ») : méthodologie de l'étude, constats, analyse, recommandations.
  • Pour assurer un approvisionnement ininterrompu en médicaments essentiels et produits de santé efficaces, de bonne qualité, physiquement et financièrement accessibles et utilisés rationnellement, de nombreux pays ont mis en place un système national d'approvisionnement basé sur une structure pyramidale comprenant une centrale d'achats qui distribue aux établissements de santé directement ou indirectement, par l'intermédiaire de dépôts régionaux et de district.
  • Au cours des dernières années, un nombre croissant de partenaires ont apporté des financements pour soutenir l'approvisionnement de médicaments et en particulier ceux des maladies dites « prioritaires », tels que le sida, la tuberculose et le paludisme. Ces partenaires sont des organismes multilatéraux et bilatéraux, des fondations privées, des organisations des Nations Unies, des organisations confessionnelles, des ONG ou des sociétés privées.
  • Souvent ces partenaires mettent en place des systèmes d'approvisionnement et de distribution parallèles, aboutissant à un système global de plus en plus complexe.
  • Dans ce contexte et dans le but d'assurer un approvisionnement en médicaments essentiels continu, coordonné, cohérent et efficient, les ministères de la Santé de douze pays africains ( Burundi, Cameroun, Congo-Brazzaville, Ghana, Mali, Nigeria, République Démocratique du Congo, Madagascar, Rwanda, Sénégal, Zambie et Tanzanie ) ont réalisé, avec le soutien de l'OMS, une cartographie de tous les partenaires et acteurs impliqués dans l'approvisionnement et la distribution des médicaments essentiels et autres produits de santé. Il s'agissait notamment de présenter un état des lieux schématique des flux financiers et des flux de produits pharmaceutiques en mettant en évidence tous les circuits en place, et tous les partenaires et acteurs impliqués.
Questions essentielles à la base de la présentation

Quelles actions potentielles peut-on envisager pour coordonner et harmoniser les approches d'approvisionnement des MEG (circuits financiers, circuits d'acquisition, circuits de distribution, ...)?

 

Rôle du secteur privé dans l'approvisionnement en médicaments essentiels

Orateur

Mahamane SEKOU, Directeur de SAPHAR (grossiste privé de droit nigérien, installé à Niamey) ; ancien DG de l'ONPPC (centrale nationale d'achat du Niger).

Orientation générale de la présentation

Vision par le secteur privé du marché du médicament en Afrique : exemple du grossiste privé SAPHAR à Niamey, Niger.

Questions essentielles à la base de la présentation
  • Quel est le rôle que joue (et peut être amené à jouer) le secteur privé dans la mise à disposition de MEG de qualité à un prix accessible, au bénéfice des populations des pays à faibles et moyens revenus?
  • Comment se positionne le secteur privé dans ces circuits ? (dans l'exemple du Niger)
  • Quels sont les éléments requis pour impliquer le secteur privé dans ces circuits?