aller au contenu

Le consortium AEDES-ULB démarre un nouveau projet d'assistance technique au Burundi: le projet Amagara Meza.

Le projet Amagara Meza (bonne santé) devra partir des acquis du projet Santé Plus, pour étendre l'action du projet dans trois directions :

  • une plus grande intégration au Ministère de la Santé;
  • un appui institutionnel plus marqué;
  • une extension géographique à deux provinces additionnelles (soit environ 50% de la population).

Les axes du projet peuvent être synthétisés de cette manière :

  • le développement des districts sanitaires et la formation des équipes cadre de district;
  • le Développement des prestations de santé PMA & PCA;
  • la mise en œuvre du FBP avec la ou les ONG sélectionnées par l'appel d'offre;
  • l'appui à la politique de financement sectorielle;
  • l'appui au secteur du médicament.

Le cadre général du projet est la politique nationale de santé. L'ancrage institutionnel fort du projet souligne la volonté de travailler au plus proche des instances de direction. Le projet Amagara Meza est donc un instrument mis à la disposition du Ministère pour améliorer l'efficacité de son action globale.

Le projet Amagara Meza devra également être un projet « perméable ». La collaboration avec les partenaires s'avèrera en effet un facteur de succès majeur. L'équipe devra donc travailler en étroite collaboration avec les directions du Ministère et les multiples autres acteurs du système de santé (AT, programmes, projets) pour élaborer visions communes, projets,  outils et pratiques. Le projet ne pourra réussir que s'il arrive à coaliser les acteurs autour de projets porteurs, générateurs de dynamiques positives. Les acteurs du système de santé ont besoin de succès auxquels rattacher leur action.

 .