aller au contenu

AT au Maroc pour élaborer une stratégie de financement de la santé

Région
Afrique du nord
Pays
Maroc
Mois de travail
12
Date début
01/09/2013
Date fin
31/08/2013
Description du projet
Contexte
La mise en place de la couverture médicale de base au Maroc fait partie des grandes réformes structurelles engagées depuis 2001. L'analyse de la situation sanitaire et des performances du système de santé au Maroc montre que, malgré les progrès réalisés ces dernières décennies, des problèmes importants demeurent, notamment en termes d'équité dans l'accès à des soins de qualité et en quantité suffisante. Une étape importante a été franchie avec l'adoption en août 2002 de la loi 65-00 portant code de la Couverture Médicale de Base (CMB). Celle-ci comprend le système d'assurance maladie obligatoire (AMO) ainsi que le régime
d'assistance médicale aux économiquement démunis (RAMED).

Après avoir accompagné les phases précédentes de la réforme, la Banque Africaine de Développement (BAD) poursuit son appui dans une logique de consolidation, à travers la mise en place de nouveaux mécanismes permettant la mise en oeuvre effective de cette réforme. Ainsi, la troisième phase du Programme d'appui à la réforme de la couverture médicale (PARCOUM III) vise à élargir la Couverture Médicale de Base par la mise en place d'un régime spécifique pour les travailleurs indépendants et les professions libérales. Elle s'articulera plus précisément autour de trois grands axes d'intervention : (i) appui à la généralisation du RAMED ; (ii) appui à la mise en place de la couverture médicale des indépendants ; et (iii) amélioration de l'offre de soins.

Le secteur de la santé au Maroc souffre actuellement de la faiblesse/rareté des outils de planification stratégique à disposition pour appuyer le prochain appui budgétaire sectoriel et de manière plus générale pour appuyer la mise en oeuvre des deux grandes réformes entreprises par le Ministère de la Santé. Il s'agit de l'extension de l'Assurance Maladie Obligatoire et de la mise en oeuvre de la loi sur l'offre de soins. Il est donc indispensable de définir une stratégie de financement de la santé pour assurer la pérennité des interventions entreprises dans le cadre de ces réformes.

Description de la prestation

Objectif général

Dans le contexte décrit ci-dessus, il est nécessaire d'effectuer un examen du secteur de la santé au Maroc, qui servira de base à la production d'une stratégie de financement de la santé reposant sur un cadre logique avec des programmes et des résultats mesurables, des sousprogrammes, des objectifs spécifiques, ainsi que des indicateurs de résultat et de performance mesurables.

Un comité de pilotage de l'étude sur l'élaboration de d'une Stratégie de Financement de la Santé (SFS) sera mis en place par le Ministère de la santé. Il sera composé de représentants du ministère de la Santé et des institutions concernées par la mise en oeuvre de la CMB,notamment le Ministère de l'Economie et des Finances, le Ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance (MAGG), l'Agence Nationale de l'Assurance Maladie (ANAM), le Ministère de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, le Haut-Commissariat au Plan, le Ministère du Commerce et des Nouvelles Technologies et La Fédération Marocaine des
Sociétés d'Assurances et de Réassurance.

La stratégie de financement devra en particulier (i) porter sur les grands chantiers du Gouvernement, en particulier la mise en oeuvre de la CMB et l'amélioration de l'offre de soins, et (ii) adresser les questions de financement de la santé, d'efficience et de soutenabilité. La stratégie de financement du secteur de la santé sera un document de référence que les partenaires au développement, notamment l'Union Européenne, reconnaissent comme un indicateur de performance critique au sein de leur appui budgétaire.
Description des services rendus
A. Appui au processus de développement et à l'opérationnalisation de la Stratégie de Financement de la Santé
PHASE 1 - Appui analytique et au processus de développement de la Stratégie
• En collaboration avec toutes les parties prenantes, cette phase visera à soutenir le Ministère de la Santé afin d'élaborer un plan stratégique de financement de la santé à travers des activités directrices, y compris, mais sans s'y limiter :
o état des lieux du système de financement de la santé actuel permettant notamment d'identifier les risques, les opportunités, les défis et l'estimation des besoins de financement (actuels et futurs) ;
o identification et évaluation des options pour améliorer l'efficience et la mobilisation de ressources domestiques, extérieures et privées
o identification des mécanismes de financement innovants (financement basé sur la performance, partenariats publics-privés, impôts, etc.) pouvant contribuer au
financement des programmes clefs.
o évaluation des options pour accroître l'équité et l'accès à une couverture universelle des services de santé ;
o soutien à l'ensemble du processus d'engagement des parties prenantes, basé sur un consensus et une prise de décision basée sur les faits afin de prioriser les options de financement de la santé.

PHASE 2 - Conception et mise en oeuvre
• Evaluation, conception et mise en oeuvre des options prioritaires identifiées lors de la phase de développement pour améliorer la mobilisation des ressources, l'efficacité et l'efficience des dépenses de santé :
o Développement de scénarios et d'un plan de mise en oeuvre (cadre de suivi-évaluation, activités et échéancier) ;
o Alignement des projets en cours sur la stratégie de financement proposée lorsque des mécanismes de financement spécifiques existent déjà.

B. Renforcer les capacités au sein du Ministère de la santé y compris les directions régionales afin de permettre aux décideurs de prendre et d'appliquer les
décisions relatives au financement de la santé
• Renforcement des capacités analytiques et opérationnelles au sein des directions concernées du MS, y compris au niveau des régions afin de développer et mettre en oeuvre la stratégie de financement de la santé ;
• Appui au Ministère de la Santé dans son dialogue avec le ministère de l'Economie et des Finances sur les domaines prioritaires identifiés.
 

Expert I: Economiste de la Santé et Chef d’Equipe

Profil
Economie de la santé
Durée
Short term
Fin du recrutement
08/07/2013
Compétences requises
Profil
• Titulaire au moins d'un Master en Economie, Economie de la santé ou protection
sociale d'une université reconnue ;
• Maîtrise parfaite du français, tant à l'écrit qu'à l'oral ;
• Bonne connaissance de l'arabe et de l'anglais est un atout.
Expérience
• Au moins 15 ans d'expérience internationale dans le secteur de la santé, notamment en
matière de réforme du secteur de la santé et de financement de la santé (CDMT, budget
programme, financement basé sur la performance, etc.) ;
• Expérience dans la recherche de consensus, les méthodes participatives et la
négociation ;
• Expérience en tant que chef d'équipe ;
• Expérience dans la formulation de plans stratégiques nationaux ;
• Vaste expérience dans le financement de la santé en particulier, y compris, l'assurance
maladie et le processus budgétaire ;
• Connaissance des enjeux du partenariat public-privé ;
• Expérience de travail dans les pays d'Afrique du Nord, si possible au Maroc ;
• Maîtrise des mécanismes et instruments de financement des systèmes de santé ;
• Compréhension approfondie du financement de la santé/Protection sociale ;
• Maîtrise des outils de planification et budgétisation des plans de développement
sanitaire ;
• Compétences méthodologiques et organisationnelles ;
• Compétences en matière de coaching, d'accompagnement et de transfert de
connaissances.
Durée de la mission et date de démarrage
12 mois de projet (100 h/j)
C.V. modèle
 

Expert II: Spécialiste Santé

Profil
Santé publique
Durée
Long term
Fin du recrutement
08/07/2013
Compétences requises
Profil
• Titulaire au moins d’un master en gestion de la santé ou autre spécialité pertinente
d'une université reconnue ;
• Maîtrise parfaite du français, tant à l'écrit qu'à l'oral.
• Bonne connaissance de l’arabe et de l’anglais est un atout.
Expérience
• Au moins 15 ans d'expérience internationale dans le secteur de la santé avec un accent
sur la planification et l’administration de la santé, les politiques de santé et les
meilleures pratiques, les normes internationales et le benchmarking ;
• Connaissance des techniques de planification stratégique ;
• Expérience de travail dans les pays d’Afrique du Nord, si possible au Maroc ;
Durée de la mission et date de démarrage
12 mois de projet (100 h/j)
C.V. modèle
 
no job found.