aller au contenu

Projet de santé ivoiro belge d'appui à la region sanitaire du Moyen Comoe

Région
Afrique Subsaharienne
Pays
Côte d'Ivoire
Montant total du projet (EUR)
5.220.000
Source du financement
Coopération technique Belge
Date début
01/01/2004
Date fin
31/01/2008
Description du projet
Le Projet Santé Ivoiro-belge (PSIB 2) est conçu comme un projet de renforcement institutionnel du système de santé, consolidation d'une première phase (PSIB 1) qui appuyait les centres de santé, les hôpitaux, la direction régionale et les directions départementales (districts sanitaires) de la santé du Moyen Comoé ainsi que les directions du ministère de la santé chargées du développement du district sanitaire en Côte d'Ivoire.
Les objectifs de cette deuxième phase se focalisaient sur l'amélioration de la qualité des prestations de santé. La perception des services de santé devrait en être améliorée, l'accès facilité et l'offre de services hospitaliers étendue. Le PSIB 2 organise son exécution selon 4 résultats attendus :

Les compétences et la motivation du personnel soignant sont renforcées.
- Hôpitaux qualifié : renforcer les compétences et la motivation du personnel
- Etablissements sanitaire de Premier Contact : renforcer les compétences et la motivation du personnel ;
- Filières de prise en charge privilégiées : HIV/SIDA, Paludisme, Tuberculose et Accouchement protégé.

L'accès à des services plus complets est facilité.
- Les services hospitaliers sont plus complets : infrastructures et équipements.
- La maintenance des équipements et infrastructures est assurée ;

La perception des soins et l'adhésion aux programmes sont améliorées chez les usagers.
- Faciliter l'information et la communication entre usagers et prestataires
- Rendre les COGES fonctionnels

Les instances de gestion des services sont qualifiées : Soit les directions régionales et départementales d'une part, et le niveau central du ministère de la santé, d'autre part.
Description des services rendus
Suite à la crise armée traversée par le pays en novembre 2004 et qui a fait partir tous les expatriés permanents, le Comité de Pilotage du projet a décidé de confier à un bureau spécialisé le monitoring de l'exécution des composantes santé publique du projet (en dehors des infrastructures et équipements). Le bureau AEDES a été chargé de fournir :
- 1 médecin de santé publique international, assurant le monitoring de l'exécution du projet. Suivi depuis le siège et missions périodiques 1 x trimestre) sur le terrain. 14 missions sur 3 ans ont été programmées.
Appui dans des domaines variés :
- Appuyer la Direction du Projet dans l'analyse de la situation et dans l'identification des actions prioritaires.
- Appuyer l'équipe du projet dans la planification de ses activités, la réalisation des rapports, plans d'actions et budgets ;
- Appuyer le lancement de la démarche qualité dans le Moyen Comoé et appuyer le niveau national dans de domaine ;
- Appuyer la formation continue des membres des équipes cadres de districts :
- Appuyer le processus de suivi et d'évaluation du projet et capitaliser ses expériences.
- Rapporter périodiquement le progrès du projet au niveau de la représentation et à la CTB à Bruxelles