skip to content

Exploratory mission for the identification of the main support line to the decentralization of the health sector in Haiti

 .

Suite au terrible séisme qui a dévasté Port au Prince et ses environs le 12 janvier 2010, le gouvernement Haïtien a préparé en collaboration avec la communauté internationale une évaluation des besoins après le désastre (PDNA = Post disaster needs assessment) en vue de préparer un  Plan National de reconstruction. Pour le secteur santé, le PDNA a été décliné ensuite en un plan intérimaire de 18 mois (Avril 2010 - Septembre 2011) qui s'inscrit dans le plan de développement à 5 ans. Ce plan intérimaire priorise les besoins et se positionne clairement en termes de stratégies de prestation des services et de stratégies de renforcement institutionnel. Il prévoit également des modalités de financement et de mise en œuvre.

AEDES collabore avec le secteur santé en Haïti depuis de nombreuses années.  Le projet de partenariat urbain contre les IST et le VIH&Sida avait été mis en œuvre par AEDES en collaboration avec CONCERN entre 2005 et 2008 (Financement UE, voir www.aedesprojetsida.org). Ce projet  avait permis de renforcer la qualité des soins particulièrement en milieu urbain et de susciter la mise en place de la plate-forme « REISPE », regroupement des institutions sanitaires de premier échelon, qui poursuit ses activités à Port au Prince.

La catastrophe récente avec son ampleur et ses graves conséquences a mobilisé un grand nombre d'acteurs et de ressources. L'approche concertée autour du PDNA et de l'opérationnalisation du plan intérimaire représente un « Momentum » important et une opportunité de transformation en profondeur du système de santé haïtien.

AEDES a mené une première mission exploratoire début avril 2010, qui a permis de confirmer l'hypothèse qu'un appui global, structuré et à long terme au niveau des départements sanitaires permettrait de renforcer de manière substantielle l'accès pour les populations à des soins de qualité.

Une seconde étude plus approfondie des besoins sur le terrain va démarrer avec pour objectif d'étudier la pertinence, la faisabilité et les modalités du renforcement des départements sanitaires afin de mettre en œuvre les recommandations du plan intérimaire du secteur santé au niveau décentralisé. Ce renforcement comprendra un volet matériel et financier, mais comportera principalement une dimension capacitation des équipes sanitaires départementales afin de leur permettre de mettre en place un programme global de santé publique dans leur région.